Accompagnement aux points critiques au cours d’un projet

Parce que les projets évoluent

Un projet municipal ou industriel de traitement et de valorisation des matières organiques comporte de nombreuses étapes. Il peut s’écouler plusieurs années entre la première étude d’opportunité, le choix des approches de collecte et de traitement, l’obtention d’un soutien financier, les autorisations, la construction ou l’aménagement, la mise en opération et le rodage, puis enfin l’épandage des composts, digestats et autres MRF produites. Les étapes relatives à l’épandage se situent certes en fin de parcours, mais elles sont critiques pour assurer le succès du projet. Elles doivent par conséquent être considérées pendant toute la démarche décisionnelle au cours des étapes précédentes.

Plusieurs projets ont été retardés ou encore sérieusement réorientés, car on n’avait pas bien identifié ou intégré en amont les aspects relatifs à la qualité des produits, aux marchés, à la conformité, aux contraintes de l’épandage, aux odeurs ou à l’acceptabilité sociale. Il arrive aussi que des projets bien conçus à l’origine doivent être adaptés à cause d’imprévus survenant en cours de route (changements aux politiques, programmes et règlements, changement de décideurs, etc.).

Dans ce contexte, il est important que l’équipe professionnelle de l’organisme municipal ou de l’industrie, principalement formée d’ingénieurs, fasse appel à un agronome expert en épandage des matières organiques et autres MRF, afin d’apporter un éclairage spécifique, mais essentiel, aux étapes critiques de gestion de projet. L’indépendance d’un expert-conseil permet aussi un conseil neutre.

Des services flexibles, rapides et efficaces

En utilisant une banque d’heures convenue à l’avance, M Hébert répondra à chacune des questions que poseront, au fur et à mesure, les professionnels et les gestionnaires de la municipalité ou de l’industrie. Ces réponses rapides et concises permettront au client de réajuster le tir dès que possible. Au besoin, la banque d’heures sera renouvelée par la suite. Cette approche est plus flexible et adaptative qu’un fonctionnement sur une base forfaitaire (où les éléments non prévus au départ impliquent souvent des renégociations et des coûts additionnels).

Une expertise exceptionnelle et indépendante

Au cours de sa carrière, Marc Hébert, agronome, M.Sc., a conseillé divers organismes impliqués dans le traitement et la valorisation des matières organiques, que ce soit pour des aspects techniques, agronomiques, de conformité environnementale et réglementaire, de communications ou de réduction des odeurs et des GES. Il a visité des dizaines d’usines, d’unités de traitement et de chantiers d’épandage au Québec, ailleurs au Canada, aux États-Unis et en France. En raison de sa polyvalence et de sa vision globale, il peut conseiller ses clients aux divers points ou étapes critiques d’un projet ou pour la mise en œuvre d’un PGMR.

Projets récents

Cas 1. Une municipalité réalise un projet important comportant de multiples volets. Elle a demandé à M. Hébert d’accompagner l’équipe professionnelle, en utilisant le temps prévu à même une banque d’heures. Au cours des 6 mois suivants, l’expert a pu répondre à des dizaines de questions et demandes d’avis diverses dans le cadre d’une approche évolutive et itérative. La plupart des réponses ne nécessitaient que quelques heures de services-conseils. Une deuxième banque d’heures est en cours.

Cas 2. Une entreprise en environnement demande à M. Hébert de sensibiliser les producteurs agricoles du Québec quant aux dangers de recevoir illégalement des sols contaminés. À partir d’une première banque d’heures de services-conseils, on a pu procéder à quelques activités de sensibilisation. Par la suite, de nouvelles opportunités de communication se sont présentées, si bien que la banque d’heures a été renouvelée deux fois. En quelques mois, les objectifs initiaux de communication ont été atteints et même dépassés.

Scroll to Top