Optimisation de l’épandage des MRF (biosolides/boues, composts, digestats, cendres, résidus calciques (ACM), gypse, etc).​

L’épandage, ce n’est pas de la « disposition »​

Il est très facile pour une municipalité ou une industrie d’acheminer ses résidus vers un lieu technique d’enfouissement (LET). Il est aussi assez simple de les envoyer à un site de compostage privé. Le recyclage par épandage, bien qu’il soit généralement moins cher, est beaucoup plus compliqué à mettre en œuvre, car il est soumis à des règles environnementales complexes et il implique de nombreux sites de valorisation.

Les municipalités et les industries optent donc souvent pour des contrats de type clés en main avec des firmes d’épandage spécialisées. Ces dernières ont cependant besoin de connaissances précises afin de pouvoir mieux recycler, et de façon économique, les diverses MRF, dont les propriétés et les contraintes sont très variées.

Dans plusieurs cas, les firmes d’épandage n’ont pas le personnel spécialisé, ou bien sont débordées ou font face à un besoin urgent. On a alors avantage à recourir aux services d’un expert-conseil en gestion des MRF, car plusieurs problèmes peuvent souvent être résolus en quelques heures seulement. Cela permet de sauver du temps et d’identifier les solutions les plus économiques.

Des services flexibles, rapides et efficaces

À la suite d’un échange par courriel ou au téléphone, il sera déjà possible de répondre à plusieurs questions en seulement quelques heures. Projet terminé! Ou encore, on pourra convenir d’une banque d’heures pour répondre également à un ensemble de questions sur une période de temps plus longue (accompagnement).

Une expertise exceptionnelle

Marc Hébert est un des principaux artisans du cadre réglementaire et administratif de l’épandage des MRF au Québec. Il a aussi grandement contribué à faire connaître les règles de l’art agronomique en tant que responsable du chapitre 10 du Guide de référence en fertilisation du CRAAQ (2010), concernant les fumiers et les MRF organiques. Il est aussi auteur de la section de ce guide sur les amendements calciques et magnésiens. Il a mené lui-même des recherches et participé à de nombreux projets portant sur presque tous les types de MRF. En raison de sa polyvalence et de sa vision globale, il peut conseiller les firmes d’épandage de MRF.

Projets récents

Cas 1. Une firme de recyclage veut explorer le marché de l’agriculture biologique pour une MRF d’origine municipale. En moins de 15 minutes d’échanges, il est devenu clair que ce type de MRF ne serait pas admissible à court terme, à cause des cahiers de charges en agriculture biologique; la probabilité d’assouplissement à long terme se révélait aussi presque nulle. Cette réponse claire et rapide a évité à la firme des démarches inutiles et coûteuses et lui a permis d’envisager des marchés plus prometteurs.

Cas 2. Une firme de gestion des matières résiduelles voulait répondre à un appel d’offres pour le recyclage de boues municipales. Elle a demandé conseil à M. Hébert, car des éléments demeuraient incertains quant au risque. Un avis d’expert a été fourni, ce qui a permis à la firme de donner suite à l’appel d’offres. Cette consultation n’a requis que 4 heures de services-conseils spécialisés.

Scroll to Top